description

note technique

english version









Oppera Internettikka - Protection et SÚcuritÚ
Annie Abrahams & Igor Stromajer

projet intermédia
Salle Molière de l'Opéra National de Montpellier
Montpellier, France,
15 décembre 2006

En 1998 Igor Stromajer a fait une performance de l'Oppera Teorettikka Internettikka pendant le festival SeaFair au Skopje Museum for Contemporary Art. Article par Marie Lechner dans Libération 02-02-2001 "Le Pavarotti du HTML"
Igor, issu du spectacle vivant, a "chanté" le code HTML ( c'est à dire Langage de programmation utilisé pour créer des pages Web ) des pages internet sélectionné pour le festival.

En 2005 Annie Abrahams a retenu la vidéo, disponible sur le web, de cette performance pour le webshow "Why Rock?" (Coproduction panoplie.org, Montpellier et turbulence.org, New York).
Suite à des échanges mail les deux artistes proposent de faire une performance Oppera Internettikka - Protection et Sécurité - ensemble et d'y inviter une chanteuse d'opéra professionnelle.


Annie Abrahams - www.bram.org : Etant Humain : low tech mutateurs d'humeur / non immersif. Bio

"Karaoké de résurrection pour les humiliées" ou "Examen pour prévoir un comportement agressif potentiel"
2006
Annie Abrahams

www.bram.org/karaoke/karaoke.htm

Dans
"karaoké" le visiteur est invité à chanter un texte qui défile sur l'écran. Si vous vous arrêtez avant la fin vous arriverez sur une page où vous pouvez contribuer à un texte sur la violence.


Painsong
2004
Annie Abrahams

bram.org/pain

D
es mots, des mots qui font mal. 15 .mp3 mixed, à mélanger. Prend du temps pour se charger. Dépendant du flux, de l'ordinateur, du plugin, et de vous.

Puisque ma voix / Since my Voice
2005
vidéo, performance, film super8
Annie Abrahams

bram.org/special/puisque/index.htm

"I don't want to be a nice girl" "Je ne veux pas être sage" - "Il y a 20 ans" - "SolitudeS" - "Les chênes verts" "Jouer aux cartes".




Igor Stromajer :communicateur intime mobile - www.intima.org solution bas-technologique pour un art émotionnelle et tactique.

Né à Maribor en 1967, Igor Stromajer commence d'abord dans le théâtre en dirigeant des pièces ou des performances qui interrogent le dispositif scénique traditionnel, les interactions entre acteurs et spectateurs, la participation à des propositions ouvertes et processuelles. Proche de certaines préoccupations du Théâtre-Laboratoire de Jerzy Grotowski, et plus encore de Dragan Zivadinov, l'artiste expérimente un théâtre de l'intime qui le conduit à réaliser des installations théâtrales, sortes de huit-clos dont le public fait lui-même partie. Mais en découvrant Internet au milieu des années 1990, il décide de rompre avec cette voie qu'il estime dans l'impasse, et se tourne vers une pratique artistique des médias numériques de l'information et de la communication.

Ballettikka Internettikka
internet ballet, 2001 - 2006
Igor Stromajer & Brane Zorman

www.intima.org/bi
Internet - Moscow - Bergen - TV - Ljubljana - Milan - Belgrade

Ballettikka Internettikka est une série de projets artistiques tactiques - une exploration du ballet sur Internet. C'est une combinaison de performances ballet, de la tactique de guérillo et des stratégies d'émission mobile en direct sur internet.


Oppera Internettikka
internet opera, 1998 - 2006
Igor Stromajer & Brane Zorman

www.intima.org/oppera
Skopje - Berlin - Ljubljana - New Delhi

Oppera Internettikka
est une série de projets de bas-technologie d'opéra sur Internet, qui ont commencé en 1998 par chanter le code de HTML. C'est une exploration de la mélange des tactiques et stratégies classiques de l'opéra avec le code source du HTML, les scripts et les applet Java.

wPack
unités sans fil][ centre de distribution 2004 Igor Stromajer

www.intima.org/wpack
Cuxhaven, Germany
Des unités de wPack sont comprimés, emballées et prêtes à employer. Ce sont des dossiers émotifs, qui explorent les frustrations, les traumas et les émotions. C'est là où la communication basique commence.
 


Partenaires : Rhizome.org 2006-2007 Commissions, Le Ministère de la Culture de La République de la Slovénie. Le Ministère de la Culture et de la Communication (DRACLR), la Ville de Montpellier, le Conseil Régional Languedoc Roussillon, Montpellier Agglomération et Languedoc-Roussillon Cinéma.
Co-production de Intima Virtual Base (Slovenia), Panoplie.org & bram.org (France)